La délicatesse des textes fiscaux, d’interprétation ou d’application, fait de la fiscalité une préoccupation majeure pour les dirigeants d’entreprise. De nombreuses entreprises sont contrôlées par l’administration fiscale française tous les ans. L’entreprise est soumise à des contraintes fiscales concernant le respect de certaines dispositions importantes et évolutives dans le temps. Or, ces contraintes ont une répercussion directe sur la gestion de celle-ci ainsi que sur l’aspect financier. C’est pourquoi réaliser un audit fiscal permet de se préparer à tous les risques liés aux contrôles fiscaux.

À quoi sert l’audit fiscal ?

La prolifération et la complexité des textes fiscaux favorisent les risques fiscaux. Pour pallier ce problème, les entreprises sont dans l’obligation de chercher les moyens permettant d’éviter ces risques. D’où l’importance de l’audit fiscal. Ce procédé a pour but de réduire le risque fiscal pour l’entreprise en examinant la gestion de celle-ci et ses déclarations comptables. Ce faisant, le responsable qui se charge de l’audit fiscal notamment le commissaire aux comptes ou l’expert-comptable doit :

  • Lister les pratiques à risque,
  • Établir des préconisations pour évacuer tout éventuel risque fiscal,
  • Évaluer les sommes non versées à l’administration fiscale susceptible d’être réclamée en cas de contrôle.

Grâce à cette évaluation, l’entreprise peut se protéger. Le dirigeant a effectivement la possibilité de constituer une réserve afin de compenser ces montants non versés. Ensuite, il pourra joindre l’administration fiscale, signaler les erreurs de gestion ou de déclaration. Ainsi, il pourra négocier un étalement des versements des sommes dues et éviter le redressement et la fuite brutale de trésorerie. Bien gérer la fiscalité de son entreprise consiste avant tout à prévenir et évaluer les risques menaçants au moyen d’un audit fiscal. Cette démarche a pour objet de mesurer les forces et faiblesses d’ordre fiscal pour améliorer sa gestion.

Pourquoi faire appel à un cabinet d’avocat fiscaliste ?

Le rapport entre le contribuable et l’administration fiscale est quelque peu déséquilibré. C’est dans cet ordre que solliciter un cabinet avocat fiscaliste, à l’instar de fiscalistes.net, peut s’avérer indispensable. Tout d’abord, l’avocat fiscaliste est un professionnel du droit qui connait toutes les lois et règles auxquelles le contribuable et l’administration fiscale doivent se conformer. À cet effet, il met ses connaissances de la loi et des règles aux services du contribuable. Le but étant de donner des conseils légaux sur les procédures à respecter et des arguments valides à présenter devant la justice.

L’intervention d’un avocat fiscaliste permet dans ce cas de régulariser la situation auprès de l’administration fiscale. Ce professionnel contribue également à optimiser et sécuriser juridiquement et fiscalement les transactions des entreprises. De même, il offre les meilleures solutions fiscales à l’entreprise pour structurer, gérer la croissance et les mouvements de son activité. En gros donc, recourir à un avocat fiscaliste est judicieux pour s’assurer que l’entreprise paye le juste impôt.