Le management de transition est né aux Pays-Bas, dans les années 70. Mais il a fallu attendre une dizaine d’années pour que le concept se développe en France. Une percée lente, mais fructueuse pour les entreprises françaises. En effet, avec 20% de croissance annuelle depuis 2008, le marché est aujourd’hui en constante évolution. D’ailleurs, outre la gestion de crise, les dirigeants opérationnels prêtent désormais leur savoir-faire pour d’autres types de mission.

Management de transition : les différentes raisons pour recourir à cette solution

Le management de transition est aussi appelé « intérim management ». Ce concept consiste à faire appel à un manager opérationnel pour des missions provisoires. Avec l’aide du personnel en interne, le professionnel aura donc pour objectif de gérer une transition dans l’entreprise.

Cette solution s’est d’abord imposée pour la gestion de crise, notamment lors de la fermeture d’une usine ou la restructuration d’une société. Mais souvent, l’expert est aussi sollicité pour assurer le remplacement temporaire d’un cadre supérieur durant une absence prolongée ou une démission sans préavis. L’intervenant assurera la continuité des activités et ce, malgré une baisse soudaine des effectifs.

Aujourd’hui, l’intérim management a beaucoup évolué et le métier couvre un large spectre. D’ailleurs, la majorité des missions concernent désormais la gestion de projets importants qui apporteront un changement dans l’entreprise. Ainsi, 60% des enseignes décident de recourir à un directeur de transition pour conduire un audit avant un rachat ou une fusion, rentabiliser l’outil de production ou encore réaliser une réforme stratégique.

Recruter un manager de transition : les intérêts et les conseils de recrutement

Le manager de transition intervient surtout au niveau du top management. Ainsi, 70 à 80% des missions qui lui sont confiées relèvent des fonctions de la direction générale, de la DAF ou encore de la gestion des ressources humaines. Bien sûr, ce professionnel s’invite dans divers secteurs d’activité, de l’industrie aux métiers de la santé. Et si cet expert est aussi sollicité, c’est surtout grâce à son profil.

Avant de se lancer dans cette profession, le directeur opérationnel a acquis au moins 10 années d’expérience dans un ou plusieurs postes à responsabilité. Ce qui en fait une personne de confiance pour gérer les projets importants dans l’entreprise. De même, sa disponibilité et son efficacité immédiate permettent à la société d’atteindre rapidement ses objectifs. Enfin, le manager de transition a généralement un sens du leadership hors du commun. Ainsi, il sera capable de fédérer son équipe autour d’un but commun.

Afin de trouver un intervenant avec un tel profil, il est vivement conseillé de se tourner vers un cabinet spécialisé. Cette structure travaille avec des professionnels qualifiés et expérimentés qui seront à même de gérer différents types de mission. De plus, l’agence se porte garante des intervenants qu’elle recommande.